La fête de la science, c'était cette semaine!

J'ai eu, à cette occasion la chance de participer à un atelier de cuisine dite "moléculaire".

Sphérification, émulsification, gélification, épaississement, transformation, effervescence... du vocabulaire qui appartient au domaine scientifique mais qui se met en scène aussi dans nos préparations cullinaires. A la base, permettre à des enfants de manipuler et comprendre que dans chaque opération et manipulation culinaire,il y a un mélange possible, une transformation possible... en tout cas que la science est présente.

Tel était le but de cette animation avec une dégustation étonnante par la suite. Et des recettes étonnantes et détonnantes!!

Et un clin d'oeil à Christelle, un énorme clin d'oeil même à cette GRANDE CHRISTELLE, sans qui, la cuisine moléculaire, à Viriat, n'aurait pas eu lieu!!!! BRAVO A ELLE!

basilicmoz1

du basilic  ciselé    ...                                                                                                                   de la mozzarella coupée en dés...

 

des concombres, du sel, du poivre,de l'Agar-agar...

Des oeufs, Christelle?? Ah non, c'est vrai, plus d'oeufs..... pendant quelques temps, hein???

De l' Agar -agar:

 

 

Gélifiant extrait d'algues.

Origine

L’agar-agar est une substance gélifiante naturelle issue des parois cellulaires d’algues rouges. Il est utilisé depuis fort longtemps par plusieurs traditions culinaires d’Asie. Le nom d’agar-agar est d’ailleurs d’origine indonésienne-malaise et signifie gelée. Une légende japonaise raconte que le procédé de fabrication original de l’agar-agar aurait été découvert vers le milieu du 17e siècle. Le patron d’une petite auberge où se serait présenté, un soir d’hiver, un officier japonais, lui aurait offert à manger un plat traditionnel de gelée concocté à partir d’algues gelidium bouillies dans de l’eau. Après le repas, l’aubergiste aurait jeté à l’extérieur les restes de gelée. En quelques jours et plusieurs cycles de gel, dégel et séchage au soleil, une substance blanche serait apparue, que l’aubergiste aurait recueillie et bouillie. Il dut en obtenir une gélatine plus blanche que l’originale et dont la texture en bouche plairait depuis ce temps aux Japonais. Ce même procédé de gel et dégel est encore utilisé de nos jours à très grande échelle pour extraire et purifier l’agar-agar des algues d’où il provient.

sources: Wikipédia