La nature nous offre encore de bien beaux trésors dont il serait dommage de se priver! Le printemps a été très humide, les sols sont encore gorgés d'eau en Bresse... l'ortie y pousse à foison! Piquante, urticante, il faut s'en débarasser diront certains, même les ânes ne la mangent pas!

PICT6214

 

Et si, au lieu de cela, nous alllions la cueillir!

Pour la cuisiner, choisir les pousses les plus jeunes, donc les feuilles  les plus petites, les moins abîmées, les plus vertes aussi. Se munir de gants et de ciseaux.

L'ortie a de multiples vertus:

elle élimine l'acide urique , favorise donc la fonction rénale,

c'est un puissant dépuratif,

elle a une teneur en fer élevée donc appropriée lorsue l'on est fatigué,

elle soulage les problèmes gastriques et intestinaux,

elle renforce aussi la sphère respiratoire... et j'en passe! Ceci pour dire que l'ortie, d'ordinaire mal-aimée,  est une plante à ne pas négliger et à utiliser dans la cuisine quotidienne.

Voici une version salée : le cake à l'ortie.

Ingrédients:

100 g de jeunes pousses d'ortie lavées et découpées en petits morceaux.

3 oeufs

150 g de farine de blé

1 sachet de levure

100 ml de lait entier

40 g d'olives noires

100 g de bûche de chèvre

sel, poivre, muscade (1 pincée de chaque)

3 cs d'huile d'olive

préparation:

Dans un saladier battre les oeufs et le lait entier. Ajouter l'huile d'olive, la farine, la levure, la bûche de chèvre coupée en petits morceaux. Incorporer les orties ainsi que l'assaisonnement.

Recouvrir un moule de papier sulfurisé. Verser la préparation dans le moule, enfourner 20 minutes à 170°C.

On peut varier les fromages; le roquefort est très bon aussi dans cette préparation.